Les prés salés

1/2

lES ENJEUX

           sa biodiversité 

 et sES richesseS

La Ria d'Etel est un bras de mer qui pénètre de 15 km dans les terres. Entre terre et mer, cette vaste zone humide côtière, offre une grande diversité d’habitats naturels, d’espèces et d'écosystèmes remarquables. Ces particularités lui ont permis de faire partie du réseau européen Natura 2000.

La Ria compte environ 250 ha de prés salés. Les prés salés sont des zones de transition entre le milieu marin et le milieu terrestre, ils subissent l’influence de la marée. Habitats naturels considérés comme rares et menacés au niveau européen, ils jouent de multiples rôles :

 

Biodiversité : abri pour une faune et une flore particulièrement bien adaptées au sel et conditions de vies difficiles, lieux de nourrissage et reposoirs pour les oiseaux et les poissons ;

 

Écologique : espaces de transition Terre/Mer avec des échanges intenses permettant une forte productivité de matière organique   (estimée à 20 T/ha/an), qui est le premier maillon de la chaîne alimentaire des océans ;

 

Paysager : micro-reliefs, étiers, diverses hauteurs et couleurs de végétation, paysage ouvert où le regard porte loin ;

Physique : frein à la houle et à l’érosion des côtes ;

Économique et de loisirs : Les prés salés sont indirectement liés aux activités de cultures marines, de la pêche à pied, de la chasse, de la promenade.

Le Baccharis halimifolia ou Séneçon en arbre, est une espèce exotique envahissante originaire d'Amérique et introduite par l'Homme pour l'ornement des jardins à partir du XVII siècle.

 

Depuis les années 2000, il progresse fortement en Ria d’Etel et s’étend actuellement sur environ 53 hectares de prés salés. Cette plante modifie fortement la biodiversité et les paysages locaux. 

 

En savoir plus

AGENDA

1/2
logoalb.jpg
logo-syndicat-mixte-de-la-ria-d-etel-xs.
pictoagendacontour.png